Menu Fermer

Le comportement apathique, causes, conséquences et traitements possibles

homme depression

Scientifiquement, la génétique définit les comportements de chaque individu face à son environnement externe. Elle décrit alors la faculté cognitive de chacun. Certaines personnes réagissent tardivement. D’autres réagissent de façon excessive. L’un de ces comportements fera l’objet du présent article.

Causes du comportement apathique

Un individu perd toute motivation et tout intérêt pour son environnement. Il manifeste une certaine indifférence. Cette indifférence traduit le comportement apathique. En effet, le comportement apathique est la manifestation de l’inhibition face à l’environnement externe. Il se manifeste entre autres par l’absence d’émotion, de désir. Le manque d’initiative en fait également partie. Les causes en sont variées. D’abord, le comportement apathique peut résulter d’un traumatisme. Par ailleurs, certains accidents provoquent des effets irréversibles sur le système nerveux. Il en résulte des lésions neurologiques. Ainsi, ces altérations du système nerveux influencent sur le comportement du sujet. L’origine de l’apathie peut également être psychologique. C’est la cause la plus fréquente étant donné le stress de la vie quotidienne. Lorsqu’une personne est atteinte de dépression nerveuse, elle manifeste une tristesse permanente. De ce fait, elle n’éprouve aucun intérêt pour le plaisir et le désir. Sa vie se résume à une routine quotidienne dépourvue de goût. Si cette personne travaille, elle n’est en rien motivée. Elle travaille seulement pour pouvoir joindre les deux bouts. Certaines maladies psychiatriques peuvent aussi provoquer un comportement apathique. Citons entre autres la schizophrénie et la maladie d’Alzheimer. Toutefois, cette forme de dépression peut se soigner par voie psychologique. Vous êtes intéressé ? Prenez rendez-vous avec votre psychologue. Si vous êtes à Bruxelles ou en périphérie, vous pouvez avoir rapidement, en ligne, le numéro psychologue à Saint-Gilles.

Conséquences du comportement apathique

Généralement, le patient ne ressent rien mis à part sa perte d’intérêt. Les manifestations des troubles ne sont perçues que par son entourage. De la sorte, la personne atteinte de l’apathie perd ses motivations personnelles. Elle n’éprouve plus ni passion ni envie de prendre une initiative. Son indifférence impacte pareillement sur sa relation sociale. En plus des effets psychiques, le comportement apathique amène aussi des troubles d’ordre physique. La personne atteinte de l’apathie éprouve une fatigue généralisée. Elle devient alors chétive et de plus en plus indifférente face aux changements. Heureusement que les traitements existent. Il convient seulement de trouver les bons médecins et éviter les charlatans.

Traiter le comportement apathique chez une personne

La consultation peut être faite par un médecin généraliste. Toutefois, il convient mieux de se tourner vers un spécialiste. Les traitements de ce type de trouble comportemental varient selon ses origines. Souvent, le thérapeute associe psychologie et médicaments. Les médicaments servent d’antidépresseurs. Ils soignent les effets visibles de l’apathie. Cependant, l’origine du trouble ne se guérit que par des séances de psychothérapie. Il y a les interventions cognitives, l’incitation du patient à la vie quotidienne de façon active. Dernièrement, la musicothérapie est une méthode de plus en plus utilisée. En effet, cette nouvelle thérapie vient prêter main-forte à la psychologie. Pour finir, si vous avez un proche apathique, aidez-le à participer à des activités sociales. Cela va l’aider à retrouver sa motivation pour la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *