Menu Fermer

Stress post-traumatique, comment le prendre en charge ?

Le stress post-traumatique survient après un sinistre. Dans la majorité des cas, la victime a fait face à une situation traumatisante. Il se déclenche souvent lorsqu’une personne a vu sa vie en péril ou un proche frôler la mort.

Le soin immédiat

Les signes du stress post-traumatique peuvent apparaître immédiatement après les faits, mais dans certains cas, ils émergent et se développent progressivement. Dès les premières manifestations, la prise en charge doit être immédiate. Le defusing est un soin immédiat. Cela consiste à offrir une présence rassurante à la personne en état de stress et à lui prodiguer des soins essentiels. Il peut être réalisé par un infirmier ou un aide-soignant. Le but est d’intervenir dans les plus brefs délais auprès de la personne. Au cas où un évènement traumatisant se serait produit et aurait touché un grand nombre de personnes, une cellule d’urgence médico-psychologique est instaurée.

Le debriefing

Donner son aide à une personne victime de stress post-traumatiqueCela doit se faire dans les 48 heures suivant le sinistre, mais pas avant. Le patient est appelé à raconter les faits et à faire ressortir ses émotions. Ce qui va lui permettre de tout évacuer afin de se soulager. C’est aussi l’occasion de lui faire réaliser que le choc a bien eu lieu et qu’il est impossible de remonter en arrière pour tout effacer d’un coup de baguette magique. Ce traitement l’aidera à comprendre la nécessité d’un traitement psychothérapeutique adapté pour le guérir de son stress post-traumatique.

Les soins à long terme

Une consultation psychothérapeutique régulière est nécessaire. Le but étant de fortifier la personne face à des situations traumatisantes. Le psychiatre ou psychologue va l’aider à reprendre confiance et à la rassurer. Ces soins servent à l’inciter à sortir de son triste état de victime et l’aider à remonter la pente. La pratique de l’hypnose peut également servir dans ces cas-là.

La pharmacothérapie

La pharmacothérapie doit être associée à la psychothérapie. Lorsqu’aucun traitement n’est arrivé à bout du stress post-traumatique, les spécialistes prescrivent des médicaments pour calmer le patient afin qu’il puisse surmonter ses angoisses, ses peurs, ses cauchemars ou ses flash-backs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *