Menu Fermer

Astuces pour survivre aux pleurs insupportables des bébés

bébé

Entre les couches à changer toutes les heures, le manque de sommeil et les cris insupportables du nouveau né, ce n’est pas toujours évident de tenir le coup et de ne pas craquer en cours de route. Cet état de fatigue chargé en stress peut mener facilement vers la dépression et avoir des conséquences dramatiques sur le bébé. Pour gérer ces aléas de la vie de parent, il est primordial de comprendre les causes des pleurs des bébés, d’apprendre à les gérer et de demander de l’aide en cas de nécessité.

Comprendre les causes des crises de pleurs d’un bébé

Pour mieux gérer les crises de pleurs d’un bébé, il est nécessaire de connaître l’origine de ces dernières afin de les calmer. Deux raisons principales sont à l’origine de ces crises : la première et la plus courante est pour indiquer le manque d’un besoin immédiat à l’image de la faim ou de la soif. La deuxième raison est surtout liée à un malaise physique ou émotionnel. Le bébé va alors procéder à une décharge émotionnelle via les pleurs et les cris pour se soulager.

Décrypter ses pleurs

Pour gérer les pleurs incessants, il faut commencer par identifier ses différents types. Si au début, il est souvent difficile de distinguer les sonorités des pleurs du nouveau né, au fil des mois, mettre des paroles et des mots sur ces derniers sera d’une grande facilité. Pour cela, il faut tendre l’oreille à chaque fois qu’il pleure et prendre note de ce qui le calme. De cette manière, il sera plus facile de l’apaiser et de satisfaire ses besoins

Toujours garder son calme

Egalement, il est essentiel de toujours garder son calme. En effet, les bébés ressentent le stress, l’énervement et le désarroi des personnes qui tentent de les calmer et ne les rassurent point. Pour arrêter ses pleurs, il est essentiel alors d’instaurer un climat de sécurité en leurs fredonnant une berceuse avec une voix apaisante qui pourra les aider à se sentir mieux.

Prendre du temps pour soi

Enfin, pour mieux accueillir les réactions excessives du bébé, il faut prendre du temps pour soi et se relaxer. A l’issue de chaque crise de pleurs, il faut apprécier chaque moment de calme en effectuant des activités qui déstressent comme le sport et la lecture pour se soulager de ces moments à forte tension. Trop souvent, les parents pensent que c’est égoïste de prendre du temps pour soi quand on a un enfant mais rassurez-vous, c’est tout aussi bénéfique pour votre bébé que pour vous.

Recourir à une aide en cas de nécessité

Toutefois, il est très facile de perdre le contrôle quand on a tout essayé et que rien ne marche. Combinés aux soucis financiers et/ou familiaux, on peut très vite craquer et virer à la dépression.

Dans la mesure où on sent qu’on est en train de perdre pied et que notre santé mentale en prend un coup, il ne faut surtout pas hésiter à se faire aider par un spécialiste dans le domaine. Vous pouvez notamment demander le numéro d’un psy à Arlon qui offrent un accompagnement personnalisé à tous ceux qui se sentent dépassés par les cris et les pleurs insupportables de leurs bébés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *